Investir le blog. Temps de bilan

Dans ce temps de l’Avent, je veux faire un point sur la vie de ce blog. Je veux aussi discerner les prochains pas à faire.

Ce qui m’a motivé

Initialement derrière l’écriture de ce blog il y a la motivation de visibiliser ma production théologienne sur internet. C’est aussi un outil pour booster ma créativité et qui me permet de garder des traces de mes activités et de certaines lectures.

Ce que je fais

Mon premier article sur ce blog date du 13 janvier 2020 : c’est quoi comme mot « spiritualité » ? Depuis, je publie environ une fois par semaine un article sur ce blog – avec aussi des moments de pauses.

Au total j’ai publié 88 articles. On y trouve tant des réflexions liées à mon travail de doctorat, des réflexions liés à l’Eglise, des travaux préparatoires pour des interventions orales, des prédications et des messages, des résumés de lecture d’ouvrage, des témoignages, etc.

En parallèle je me suis engagé aussi pour développer d’autres plateformes : le site de la Société Vaudoise de Théologie et le blog collectif Theologus. Je participe aussi un peu à la maintenance du réseau protestant.

Les échos

Selon google analytics j’ai une moyenne de 60 visites par semaines, avec quelques semaines qui présentent des pics entre 400 et 500 visites ; dans mon cercle d’amis, on me fait parfois des échos sur certains articles – mais ils ne génèrent pas beaucoup d’interactions en eux-mêmes ; grâce à l’un de mes articles – sauf erreur celui-ci : L’utilisation des media par l’Eglise – j’ai été sollicité pour une formation à l’office protestant de la formation, qui m’a ensuite mené à intervenir aussi dans le cadre de la formation permanente des ministres de l’Eglise Protestante Unie de France.

Les limites

J’ai encore de la peine à écrire des articles de fond ou de référence. Avec l’énergie donnée sur ce blog et sur les autres sites internet, j’accorde moins de temps à la visibilisation de mes travaux dans la sphère scientifique (publications dans des revues, interventions dans des colloques, etc.). J’ai de la peine à entretenir un dialogue soutenu avec d’autres chercheurs dans mon domaine – sauf une ou deux exceptions pour lesquelles je suis très reconnaissant. J’ai un peu le syndrome de l’imposteur : est-ce que je fais réellement partie de cette culture dont parle Thierry Crouzet dans Le peuple des connecteurs ?

Les perspectives

Pour l’année prochaine je souhaite apporter quelques changements dans la dynamique de ce blog. Je ne sais pas encore très bien quelle direction cela va prendre. Quelques pistes que j’entrevois : réorganiser l’architecture du site ; reprendre le référencement SEO de mes articles ; réduire le rythme pour augmenter la qualité des articles serait une piste aussi.

Cependant, je vais devoir me prononcer plus exactement sur les objectifs que vise à réaliser ce blog pour les temps à venir. Je me donne jusqu’au 3 janvier pour discerner sur ce point. Dans l’intervalle je ne vais pas publier d’articles – mais peut-être modifier un peu l’architecture et le référencement des articles.

UN BEAU TEMPS DE L’AVENT A CHACUNE ET CHACUN

Photo par Vidar Nordli-Mathisen


Cette création est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité 4.0 International.

1 réflexion sur “Investir le blog. Temps de bilan”

  1. Verre à moitié plein, verre à moitié vide, c’est une vieille histoire. Je consulte chaque billet publié ici; parfois je survole un peu, parfois je lis vraiment. Merci! 10 personnes qui lisent de la systématique chaque jour, ça s’appelle un verre plutôt plein.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code